30 avril 2006

Coïncidences littéraires

Faut-il ranger une bibliothèque par genres, par thèmes, par auteurs, par éditeurs ou collections, par formats (les grands derrière, les petits devant comme à l'école) ? Eternel débat. Tour à tour, au fil des ans, j'ai opté pour tel ou tel critère. En fonction de quoi, faute d'avoir trouvé le système de classification idéal, ma bibiothèque – ou plutôt mes bibliothèques car il en existe plusieurs à la maison – ressemblent à un joyeux foutoir. Or donc, ce printemps, j'ai décidé de procéder à un énième toilettage en ne retenant qu'un critère : celui des affinités électives, tout bonnement en fonction de mes livres et écrivains préférés. Ceux que j'ai plaisir à retrouver séance tenante, sans procéder à de fastidieuses recherches. Ce qui peut conduire à des voisinages hasardeux, propres à faire rugir un puriste mais qu'importe.
Aujourd'hui cette entreprise de longue haleine a été marquée par deux coincidences.
Ce matin, j'ai exhumé et longuement feuilleté Une Anthologie de la poésie française de Jean-François Revel (éd. Robert Laffont, coll. Bouquins). Moins d'une heure après, France Info annonce la mort, dans la nuit de vendredi à samedi, de « notre talentueux Revel » comme l'appelait Albertine Sarrazin dans une de ses lettres.
Seconde coïncidence. Je recherche dans les premiers sédiments de la bibliothèque un roman que la même Albertine Sarrazin m'avait recommandé : Schrumm Schrumm ou l'excursion dominicale aux sables mouvants de Fernand Combet (éd. Pauvert, 1966). Un livre culte, comme on dit à présent. Impossible de le dénicher. En revanche, je découvre sans peine un autre roman Factice ou les hommes-oiseaux de cet écrivain rare, qui n'en a publié que quatre en vingt ans. Pas mal, mais j'aimerais surtout retrouver mon précieux Schrumm Schrumm à couverture verte, auquel je comptais consacrer une page de ce site. Pas de panique : ouvrant tout à l'heure la page littéraire d'un magazine, je tombe en arrêt sur une note de lecture consacrée... à la publication chez Verticales de ce chef d'œuvre d'humour noir. Ouf ! Si mes recherches restent vaines, je pourrai toujours me rabattre sur cette réédition.

Posté par pierbosc à 20:37 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Coïncidences littéraires

Nouveau commentaire